Hôtel Rollan De By*** - 3 Route du Haut Condissas - 33340 BEGADAN

Revue de presse

On parle de nous

Retrouvez ici les magazines qui ont parlé de nous !

Rencontre œnologique dans les vignobles du Médoc, au Domaine Rollan de By, Agence Vinotrip, 15 Novembre 2014.

Interview de Deborah Fontaine et Benjamin Gavard, responsables hébergement et oenotourisme à l’Hôtel Rollan de By. Ils nous parlent du domaine et de leurs expériences personnelles.

D’où vient cette passion pour la viticulture? et pour l’accueil des hôtes? Racontez-nous votre parcours en quelques mots.
Nous avons toujours aimé déguster les vins et l’univers vinicole nous fascinait mais nous n’avions malheureusement pas assez de temps à consacrer à développer notre curiosité. C’est réellement depuis notre arrivée dans le Médoc en 2013 que tout a basculé : nous avons développé une passion pour le vin et la viticulture grâce à la proximité des châteaux et à l’environnement des vignes à perte de vues. Notre ancien voisin est lui-même vigneron, tout cela nous a permis de nous y intéresser d’avantage et surtout avec plus de facilité puisque nous vivions au cœur du « sujet ». Et lorsque nous reprenons la gestion de l’hôtel Rollan de By et que les visites des chais nous sont alors confiées, c’est avec bonheur que nous acceptons de faire découvrir à notre tour les secrets de la fabrication du vin !

Qu’est-ce que les gens apprécient le plus pendant la visite et la dégustation?
Les visites des chais des Domaines Rollan de By s’organisent en très petit groupe, il peut même arriver que vous soyez les seuls à y participer. Ce côté « visite privée » plaît beaucoup à nos hôtes, Benjamin se fait un plaisir de vous ouvrir les portes des chais rien que pour vous et est totalement à l’écoute pour répondre à toutes vos questions. Nous nous efforçons au mieux de rendre les visites intéressantes et surtout compréhensibles car il est vrai que les parties « techniques » de la fabrication du vin peuvent vite devenir rébarbatives et pas forcément évidentes à comprendre, il est important d’avoir un discours simple et adapté aux novices. Le petit plus de nos visites : si vous avez la chance de croiser le maître de chais, celui-ci prend souvent de son temps pour les visiteurs et il se fait un plaisir de vous faire accéder aux endroits un peu plus privés.

Notre dégustation s’articule autour d’une dégustation « à la cuve », vous avez la chance de découvrir ce que peut-être un vin « primeur ». Vous dégustez ensuite deux autres vins en bouteille de deux millésimes différents, ce qui permet d’avoir une bonne idée de ce que l’élevage en barrique apporte au vin en termes d’arômes et de structures.

Quel regard portez-vous sur l’œnotourisme?
L’œnotourisme est une façon originale de découvrir une région ou un pays. Il s’agit d’un secteur en plein développement puisque de plus en plus de personnes s’intéressent à l’univers du vin et souhaitent en découvrir les coulisses. A l’hôtel Rollan de By vous êtes au cœur du domaine afin de parfaire au mieux vos connaissances sur le sujet, et nous avons à cœur d’offrir une prestation de qualité : il est important de savoir se démarquer quand une activité est en plein essor. Nous ne sommes plus dans un simple rapport de producteur / consommateur, mais davantage dans un esprit d’échange et de partage. Les personnes séjournant à l’hôtel ont une réelle envie de découvrir le lieu, l’histoire et les techniques employées pour élaborer nos vins. L’œnotourisme pour nous, c’est savoir vous recevoir et tout mettre en œuvre pour que le vin devienne une façon de voyager, de s’évader et d’apprécier encore plus cette bouteille que vous dégusterez au cours d’un repas entre amis car il y aura une belle histoire à raconter.

Jean Guyon, de la déco, des vins fins, de l’hôtellerie de luxe et du… caviar, Le Figaro Economie, 2 mars 2008

ARCHITECTE d’intérieur des grands de ce monde débarqué en 1990 dans le Médoc avec la seule ambition de faire « un bon vin pour ses amis », Jean Guyon s’est aussi avéré un entrepreneur à la main verte. Cet épicurien et marathonien parvenu à hisser à vitesse grand V ses vins (Haut Condissas, Rollan de By, Tour Seran) parmi les meilleurs mondiaux, vole de succès en succès. Et de projet en projet. L’amateur passé professionnel vient ainsi de signer deux contrats clés : le premier, de quatre ans, avec Air France pour le service de l’ensemble de ses vins en classe business. Le second, avec Joël Robuchon pour la commercialisation sur toutes les tables du monde de bouteilles de château Tour Seran marquées du sceau du célèbre chef. Autre motif de satisfaction : le Haut Condissas continue de s’imposer dans les dégustations à l’aveugle devant tous les grands crus classés, Margaux, Haut Brion… Lin jugement partage par l’élite des sommeliers depuis cinq ans. « On a un terroir absolument remarquable et l’exploitant propriétaire qui est vraiment là et qui fait un travail énorme», pointe Jean Guyon, en mesure de couvrir tous les segments de marché avec des prix très compétitifs (à partir de 15 euros). Depuis son arrivée, le « Parisien du Médoc » a investi 15 millions d’euros dans le vignoble (porté de 2 à 85 hectares) et des installations très sophistiquées. «Je ne passe rien, tout est fait pour avoir quelque chose de superbe. De la haute couture. Mon vin, c’est mon goût. J’ai tellement bu de grands vins ! » Passionné, perfectionniste, ce chasseur et globe-trotteur, investi par ailleurs dans l’immobilier, verse aussi dans l’oenotourisme : il vient de transformer sur ses terres une chartreuse en hôtel quatre étoiles de luxe, et propose à ses hôtes des cours d’oenologie avec, bien sûr, dégustation de vin ! Et surtout il nourrit un autre projet de taille : créer une ferme piscicole sur ses 7 hectares qui longent la Gironde. Son objectif : élever des esturgeons et produire 8 tonnes de caviar (près de 15 millions d’euros de chiffre d’affaires) d’ici à dix ans. Un nouveau business très prolifique dans le caviar d’Aquitaine pour celui qui caresse aussi le rêve de s’offrir à terme un grand cru classé.

Vendanges Bordelaises, Monsieur, Septembre 2009

Fin septembre, commenceront dans la région de Bordeaux, les vendanges. Un moment très choisi pour aller s’y balader et observer sous la lumière de l’été indien, les vendangeurs s’affairer dans les rangs de ceps. Le moyen privilégié d’y participer est encore de s’installer au château ! En effet, les propriétés viticoles se mettent de plus en plus au tourisme du vin. Certaines ont juste ouvert quèlques chambres dans leurs belles demeures tandis que d’autres se sont transformées en de véritables agences de voyage. Imaginez une ligne verticale dont Bordeaux marque Ic centre. Je vous emmène d’abord tout au nord, dans le Médoc, en bordure de l’cstuairc dc la Gironde. A la sortie du petit village de Bégadan, vient d’ouvrir l’hôtel quatre étoiles du Château Rollan de By. Six chambres dans une magnifique chartreuse du XVIIIe, aménagées par le propriétaire des lieux, Jean Guyon. Avant de racheter plusieurs propriétés dans le bordelais, cet ancien élève de l’école Boulle a été un architecte d’intérieur réputé. La décoration est donc très réussie et vous pourrez depuis votre baldaquin observer les vignes à perte de vue.

DÉGUSTER AVEC LE PROPRIÉTAIRE

Pas de restauration sur place, hormis un copieux petit déjeuner maîs dcs tas dc bonnes adresses de restaurants à proximité. Chaque jour, une dégustation est organisée. Elle peut être suivie par la visite du chai, celle des propriétés environnantes ou encore par des flâneries le long de l’estuaire.

Un vigneron 4 étoiles, Elle à Table, 4 septembre 2009

Parcourir les collines tendres de la pointe du Médoc avec la douce certitude qu’on ne sera pas nombreux, c’est exactement l’idée d’un week-end d’automne dans les vignes. Dans ce Médoc vraiment pas très équipé (ceci explique cela) pour recevoir les promeneurs en quête d’un certain art de vivre le Château Rollan de By fait figure d’exception. De la belle demeure qui accompagne son vignoble réputé, Jean Guyon a fait un hôtel quatre étoiles même pas cher (150 euros) et comme avant d’être vigneron il était un architecte d’intérieur avec un vrai talent, l’ensemble est très réussi.

Un endroit rare, Le Monde Magazine, 3 juillet 2010

De Jean Guyon, on connaît surtout les vins Haut-Condissas, Rollan de-By, La-Clare et Tour Seran. Les deux premiers sont des ravageurs de certitudes, des iconoclastes, des vins qui se placent toujours parmi les grands de Bordeaux dans les dégustations à l’aveugle. Cela suffirait à n’importe quel vigneron Mais Guyon est un bâtisseur. D’abord, c’est un décorateur à succès devenu vigneron ; ce qui signifie qu’il a importé dans la vigne un savoir-faire qui lui a bien réussi Et puis, il s’est toujours plaint du caractère enclave de ce nord Médoc. Alors, au lieu d’attendre que d’autres s’en occupent pour lui, il a cherché des solutions pour faire venir le touriste aussi « loin ». Un hôtel 4-étoiles. Le luxe au milieu de nulle part, c’est une bonne raison de faire le déplacement Alors, faites-le, c’est un endroit rare.

Des étoiles dans le Vignoble, Journal du Médoc 18 février 2011

Dans le vignoble médocain, d’autres hôtels jouent la carte de la confidentialité avec un nombre de chambres réduit. C’est le cas de l’hôtel 4 étoiles Rollan de By (six chambres, de 150 à 250 euros la nuit), ouvert en 2007 à Bégadan, propriété de Jean Guyon. Arrivée en novembre 2010, Marion Cousin compte ouvrir davantage à l’oenotourisme ce bel établissement situé au coeur des Domaines Rollan de By. Jusqu’alors, l’hôtel s’appuyait sur la réputation du château Rollan de By pour accueillir, par exemple, des importateurs. C’était aussi un lieu de convivialité pour les amis de Jean Guyon. Sans effacer d’un coup de gomme cet esprit «maison de famille», il s’agit de gagner en visibilité commerciale et de ne plus se contenter du bouche-à-oreille.